Evenements passes bouton inscription
Événements passés

2011-2012



59ème Semaine d'études liturgiques à l'Institut Saint Serge - compte-rendu

59ème.sem.lit.2La 59e Semaine d'Études liturgiques s'est déroulée dans les locaux de l'Institut Saint Serge du 25 au 28 juin 2012, avec pour thème: "Liturges et liturgistes : fructification de leurs apports dans l'aujourd'hui des Églises". 

 

Pour lire le compte-rendu de la conférence, cliquez ICI !



 

Ordination diaconale du professeur André Lossky

Ordination diaconale André LosskyAndré Lossky, professeur de théologie liturgique à l'Institut Saint-Serge et l'un des principaux organisateurs du Congrès liturgique annuel a été ordonné diacre par l'archevêque Gabriel de Comane, recteur de l'Institut, le dimanche 24 juin dans la paroisse Saint-Serge à Paris.

 

 

Source: le site de l'Archevêché 


 


 

Clôture de l'année académique 2011-2012

 

Le jeudi 21 juin a eu lieu la clôture de l’année universitaire 2011-2012 de l’Institut Saint-Serge. (voir l’album de photographies). La cérémonie de clôture a commencé par la célébration de la sainte liturgie présidée par le recteur de l’Institut, Mgr l’archevêque Gabriel, entouré des professeurs et des étudiants des trois cycles d’études. La cérémonie s’est poursuivie par le discours d’ouverture du père doyen Nicolas Cernokrak qui a présenté les résultats de l’année académique. Cette année, six étudiants ont achevé avec succès le cycle de master : Novak Bilic, Dragoljub BogosavljovicDenis Letunovski, le père Siméon MurseanLionela Tranca et Anne-Sophie Vivier-Muresan.
Onze étudiants ont reçu le diplôme de licence dont 1 étudiant de cursus sur place (Georges Alan), 9 étudiants de l’Enseignement théologique à distance (ETD) (le père Kiril Green, Dominique de Gramont, la mère Anastassia Metheven, Alexandra de Moffarts, le père Joseph Stefanos, Borjan Zarevski, Adrien Cobestuanu, Laurent Kloeble et Jessy François), ainsi qu’une étudiante de la section russophone de la Formation théologique par correspondance - FTC ( Nina Lefebvre-Volkova). Ensuite le père doyen a remis le diplôme de licence à deux étudiants de la section russophone de la FTC qui ont terminé le cycle l’année dernière (le diacre Igor Luchko et Vitaly Koysyn).
Finalement, le père Alexandre Galaka a présenté les résultats des étudiants inscrits en Formation théologique par correspondance section russophone. Cette année, cinq étudiants russophones ont reçu le diplôme de la Formation théologique par correspondance : Anatoly Vihrov, Basile VranchaKliment Samovarov ; Olga Platonova et  Vladimir Shitikov.

 


 

Père Nicolas Ozoline élu doyen de l'Institut

 

OzolineLe Conseil des enseignants de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge a élu, au cours de la réunion du 18 juin 2012 le très révérend archiprêtre Nicolas Ozoline, professeur d'iconologie, de théologie pastorale et d'homélitique, doyen de l'Institut pour les deux prochaines années académiques (du 1er septembre 2012 au 31 août 2014).

 

 

 


 

Table ronde de l'OLTR: « Les défis de l’enseignement religieux et théologique dans l’orthodoxie russe »


L'Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge-Paris, l'Université Saint-Tikhon-Moscou et le Séminaire orthodoxe russe Épinay-sous-Sénart organisent avec l'association pour l’Orthodoxie Locale de Tradition Russe (OLTR) une table ronde : « Les défis de l'enseignement religieux et théologique dans l'orthodoxie russe »

Mercredi 6 juin à 19h

Intervenants :
• Père Vladimir Vorobiev, recteur de l'Université Saint-Tikhon de Moscou
• Père Alexandre Siniakov, recteur du Séminaire orthodoxe russe en France
• Père Nicolas Cernokrak, doyen de l'Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge de Paris

Lieu : Institut Saint-Serge 93, rue de Crimée 75019 Paris (métro Laumière)

 

 


 

Message de Pâques 2012

Chers amis,

Le Christ est ressuscité !

Le doyen, les professeurs, l’administration et les étudiants de l’Institut Saint-Serge vous souhaitent une bonne et joueuse fête de Pâques !

Voskresenie

Χριστός ανέστη εκ νεκρών, θανάτω θάνατον πατήσας, καί τοίς εν τοίς μνήμασι, ζωήν χαρισάμενος.




L'atelier d'iconographie

AFFICHE EXPO ICONE _2012
L'atelier d'iconographie de Mme Elisabeth Ozoline a organisé une exposition d'icônes à l'Institut Saint-Serge du 27 février au 4 mars 2012.
Ouverture : tous les  jours de 10h00 à 17h00.
Entrée : 3 euros.









Le nouveau programme académique de l'année 2012-2013

Pour connaître les différents cursus et formations de notre Institut, leur contenu, les événements à venir, nous vous invitions à consulter notre livret 2012-2013.



Compte-rendu du colloque international sur "L'héritage du Père Jean Meyendorff, érudit et homme d'Eglise (1926-1992)" à l'Institut Saint-Serge à Paris

English Version

 

colloque meyendorffDu 9 au 11 février 2012, un colloque international a eu lieu à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, pour honorer le vingtième anniversaire du décès du Protopresbytre Jean Meyendorff, théologien et historien de l'église. Les quatre séances sur l'œuvre de l'un des théologiens orthodoxes les plus renommés du siècle dernier, avec 24 conférenciers, avaient retenu l'attention d'une centaine de participants. Le colloque avait commencé par des mots d'introduction prononcés par le Recteur de l'Institut, S.E. l'Archevêque Gabriel et par le Doyen, l'Archiprêtre Nicolas Cernokrak. Puis, Mgr Kallistos, Métropolite de Diokleia, a transmis un message de S.S. le Patriarche œcuménique Bartholomée. Ensuite, M. Joost van Rossum, professeur d'histoire et de théologie byzantines à l'Institut, a prononcé la conférence inaugurale, "Père Jean Meyendorff : une vie dédiée à la science et à l'église".

Meyendorff ConferenceLe P. Jean Meyendorff était tout d'abord connu pour ses études sur le théologien byzantin Grégoire Palamas (14e s.), dont la théologie peut être considérée comme une véritable synthèse patristique. C'est pourquoi les premières conférences étaient consacrées à la notion de "synthèse néo-patristique", lancée pour la première fois par le P. Georges Florovsky et reprise par la suite par le P. Meyendorff ( Métropolite Kallistos Ware, "Father John Meyendorff and 'Neo-Patristic Synthesis'" ; P. Nikolaos Loudovikos, "John Meyendorff and the Possibilities of a Modern Patristic Exegesis" ; Ivana Noble, "Patristic Synthesis or Non-Synthetic Dialectics ? A Critical Evaluation of John Meyendorff's Contribution"). Le thème principal des discussions scientifiques sur Grégoire Palamas au siècle dernier a été la relation entre la théologie du docteur hésychaste et le système des hiérarchies de Denys l'Aréopagite (ou "Pseudo-Denys", auteur anonyme d'une série d'écrits qui datent de la fin du 5e siècle). Dans sa thèse doctorale soutenue à la Sorbonne (Introduction à l'étude de Grégoire Palamas) le P. Jean Meyendorff, suivant ainsi l'intuition du P. Georges Florovsky, a argumenté que Palamas avait apporté un "correctif christologique" aux écrits de Denys sur la "Hiérarchie Céleste" et la "Hiérarchie Ecclésiastique", colorés par un langage néoplatonicien.

Cette interprétation a été contestée par quelques théologiens orthodoxes, en particulier par le P. Jean Romanidès. Parmi les intervenants se trouvaient ceux qui partageaient l'opinion de Romanidès (Père Andrew Louth, "Dionysius, Maximus, Palamas and Meyendorff ?" ; Pantelis Kalaitzidis, "Jean Meyendorff et Jean Romanidès : deux approches divergentes de la théologie palamite"), tandis que M. Goran Sekulovski, chargé de cours en Patrologie à Institut, dans son exposé intitulé "Père Jean Meyendorff, lecteur de Denys l'Aréopagite", soulignait l'importance de la thèse du P. Jean Meyendorff, qui montre que Palamas a replacé la mystique de Denys dans le contexte du mystère de l'incarnation du Christ, celle-ci étant la seule base de la spiritualité et de la mystique chrétiennes, selon la théologie des Pères. Pour cette raison, M. Sekulovski argumentait que cette étude du P. Meyendorff reste toujours l'œuvre fondamentale sur ce théologien byzantin.

Deux autres exposés étaient consacrés à la théologie de saint Grégoire Palamas. M. Sergej Horuji a discuté de la relation entre le palamisme et la philosophie ancienne et moderne ("Energy and Personality in the Theology of John Meyendorff and in Contemporary Philosophy") et M. Stoyan Tanev, de son côté, a fait une réflexion sur les notions de "Sophia" et "Energie" dans la théologie byzantine et moderne ("Divine Sophia and Energeia in 14th and 20th Century Orthodox Theology").

Meyendorff ConferenceLa christologie était le deuxième axe de l'intérêt théologique du P. Jean Meyendorff. M. Jean-François Colosimo, maître de conférences en Patrologie à l'Institut présentait une communication sur "La christologie pascale de Jean Meyendorff", dans laquelle il montrait que le P. Jean a corrigé une certaine tendance dans la théologie orthodoxe d'oublier le facteur "temps" dans l'économie du salut.

Pour le P. Jean Meyendorff la théologie n'était pas une réflexion purement spéculative, mais liée à la vie de l'Eglise dans tous ses aspects. C'est pourquoi quelques communications traitaient des sujets qui n'étaient pas la spécialité proprement dite du travail théologique du P. Jean, mais qui avaient tout de même son intérêt. M. André Lossky, professeur de Théologie liturgique à Saint-Serge, présentait une communication sur "La fête de la Transfiguration comme témoin de la Lumière" dans laquelle il montrait le sens théologique des textes liturgiques de cette Fête et leur relation avec la théologie de Grégoire Palamas, tandis que le P. Nicolas Ozoline, professeur d'Iconologie à l'Institut, expliquait le lien entre la christologie et la théologie de l'icône ("Père Jean Meyendorff, théologien de l'icône"). Deux autres exposés concernant l'icône traitaient de l'image chrétienne dans son contexte culturel : P. Stéphane Bigham montrant le lien entre l'art roman et l'art byzantin ("L'art roman : le dernier art occidental de caractère iconique") et M. Alexander Dvorkine signalant l'influence de la culture occidentale sur la vie politique et culturelle en Russie au 16e siècle ("Western Influences on Church Life in Muscovy in the First Half of the 16th Century").

Des exposés sur l'histoire de l'Eglise ne pouvaient pas manquer, le P. Jean Meyendorff étant un spécialiste renommé de l'histoire de Byzance et du monde slave. M. Pavel Pavlov présentait une communication sur les relations de Grégoire Palamas avec les musulmans ("Palamas' View on Islam : Byzantine Insights for Contemporary Society"). Mme Marie- Hélène Congourdeau, quant à elle, faisait un exposé sur "Nicolas Cabasilas et sa défense de Grégoire Palamas contre les 'inepties' de Nicéphore Grégoras", en montrant que Cabasilas (14e s.) défendait la théologie de Palamas, sans pour autant faire mention directe de la théologie du docteur hésychaste proprement dite. Mme Marie-Hélène Blanchet, pour sa part, présentait une analyse du développement de l'usage du terme "katholikos" à Byzance ("Les enjeux du terme 'katholikos' à Byzance à la fin du Moyen-Age : une querelle confessionnelle"). Enfin M. Constantin Vétochnikov faisait une communication sur "Les missions patriarcales en pays russes du 14e et 15e siècles".

 

En guise de transition vers la dernière section de ce programme riche et varié, consacrée à l'Eglise dans le monde d'aujourd'hui, un jeune savant de Yekaterinburg, M. Andrey Levitskiy, parlait des activités et des publications du P. Jean en Russie ("Fr John Meyendorff's Publications in Russia : the Story of a 'Memorial Festschrift'") et des circonstances autour du mal famé "autodafé" qui eut lieu dans cette ville en 1998. Dans cette dernière section, les présentations portaient sur le rôle que le P. Meyendorff a joué dans le mouvement œcuménique : P. Nicolas Lossky (Institut Saint-Serge), "Père Jean Meyendorff et le mouvement œcuménique" ; M. Nicolas Kazarian (Institut Saint-Serge), "Père Jean Meyendorff et le COE". P. Boris Bobrinskoy, ancien doyen de l'Institut Saint-Serge, faisait un exposé sur "La pneumatologie palamite dans le cadre de mes contacts avec le Père Jean Meyendorff", dans lequel il montrait que le P. Meyendorff a signalé une possibilité fournie par la théologie de Palamas pour briser l'impasse dans le dialogue œcuménique créé par l'ancienne controverse sur le Filioque (sans abandonner l'axiome patristique de la "monarchie" de Dieu le Père). Les derniers exposés de cette section et du colloque même étaient consacrés à la situation juridique de l'Eglise orthodoxe, en particulier en Amérique. M. Michel Stavrou, professeur de Théologie des dogmes à l'Institut, faisait une présentation sur "Le rôle du patriarcat œcuménique dans la vision ecclésiologique du Père Jean Meyendorff", et le dernier intervenant, M. Paul Meyendorff, professeur de Théologie liturgique au Séminaire Saint-Vladimir à Crestwood, New York, faisait une communication sur le rôle de son père dans l'établissement de l'autocéphalie de l'Eglise orthodoxe en Amérique, qui jusqu'à aujourd'hui n'est toujours pas officiellement reconnue par le Patriarcat de Constantinople et d'autres Eglises autocéphales ("Fr John Meyendorff's Role in the Autocephaly of the Orthodox Church in America"). Dans les discussions il était souligné que, pour le P. Jean, la "primauté" d'un patriarcat et l'autocéphalie d'une Eglise ne sont pas une "fin en soi", mais que la seule chose qui importe, c'est l'unité de l'Eglise.

Meyendorff ConferencePendant la Table Ronde fut montré un entretien entre le P. Nicolas Ozoline et le P. Jean, qui avait été diffusé à la télévision dans les années 80. Plusieurs participants partageaient leurs souvenirs du P. Jean. Paul Meyendorff rappelait les derniers moments de la vie de son père : ses derniers mots furent "l'Eucharistie", indiquant par là que sa théologie et sa vie spirituelle étaient axées sur l'Eucharistie et l'Eschatologie. "A ce moment", disait Paul Meyendorff, "mon père était déjà là, dans le Royaume de Dieu".

Dans ses remarques de conclusion, le professeur Joost van Rossum (Institut Saint-Serge) fit remarquer que le P. Jean partageait cette vision eucharistique et eschatologique avec son ami et collègue, le P. Alexandre Schmemann, et que les racines de cette vision théologique leur avaient été données dans leur Alma Mater, l'Institut Saint-Serge.

Programme détaillé

Pour voir et télécharger toutes les photos du colloque, cliquez ICI!



Catéchèse orthodoxe : journée de réflexion

Le samedi 17 mars, l'association catéchèse orthodoxe a organisé la 7ème journée interconfessionnelle de réflexion sur la catéchèse : "Dieu et l'Homme selon Genèse I à XI". Conférenciers : Pasteur Agnès von Kirchbach, Père élie, Père Hoffman.



La Séance solennelle 2012

Cette année la séance solonelle a eulieu le dimanche 12 février 2012 à 15h00, sous la haute présidence de son éminence l'archevêque Gabriel de Comane. À l'ordre du jour :
  • Remise du doctorat honoris causa au métropolite Amphiloque de Monténégro
  • Laudatio par le l'archiprêtre Jivko Panev
  • Compte-rendu de l'année universitaire 2010-2011 par l'archiprêtre Nicolas Cernokrak, doyen de l'Institut
  • Discours académique par Yvan Koenig sur le thème : "La lumière divine incréée dans l'enseignement et la tradition de l'église : l'expérience des premiers siècles."



Ordination diaconale à Strasbourg

Ordination diaconale JP Herbillon Philippe-Jean Herbillon, enseignant de français et de civilisation contemporaine à l'Institut et secrétaire général de l'AMEITO a été ordonné diacre par Mgr l'archevêque Gabriel de Comane le dimanche 4 décembre dernier à Strasbourg.Il desservira la paroisse orthodoxe francophone Saint Jean Cassien de Strasbourg.


Le colloque sur la musicologie

Le colloque sur la musicologie coorganisé avec l'Institut protestant de théologie a été programmé cette année pour les 30-31 janvier.



Appel du doyen de l'Institut

À la veille de la rentrée académique, le doyen de l'Institut Saint-Serge, l'archiprêtre Nicolas Cernokrak, a adressé un appel à l'aide aux amis de notre établissement. L'institut qui commence son année universitaire avec "cinquantaine de nouveaux inscrits venant s'ajouter aux effectifs de l'année précédente d'une cinquantaine d'étudiants réguliers et de plus de 200 à distance et par correspondance" a besoin du soutien pour pouvoir poursuivre ses activités. Pour télécharger et lire la lettre, cliquez ICI !



Table ronde sur la Collection canonique d'Antioche

Le 17 novembre dernier, une soirée a été organisée à l'Institut Saint-Serge (Paris), sous la présidence du professeur Michel Stavrou, à l'occasion de la parution du livre de M. Aram Mardirossian : La Collection canonique d'Antioche, Paris, Centre de recherche d'histoire et civilisation de Byzance (Collège de France - CNRS), "Monographies" 34. Premier recueil de législation ecclésiastique, la Collection canonique d'Antioche, a surgi au IVe siècle au temps des premières controverses christologiques. Son auteur présumé, Euzôïos d'Antioche, fut la figure de proue de l'église "semi-arienne".

Composée en 370 dans le contexte de la querelle arienne, cette collection constitue à double titre un corpus de combat. Au plan politique, chacun des cinq groupes canoniques qui le composent est destiné à lutter contre les courants doctrinaux opposés à l'église officielle. Au plan juridique, le contenu du recueil s'organise autour de deux grands thèmes : le contrôle de la hiérarchie ecclésiastique et la lutte contre les mouvements rigoristes. Pour en savoir plus, nous vous invitons à télécharger le programme de la soirée.  Jeudi 17 novembre 2011 de 19 h 00 à 20 h 30 à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, 93 rue de Crimée, Paris 19e (M° Laumière). Entrée libre.



Session d'examens ETD/FTC : vendredi samedi 4-5 novembre 2011

Cette année la session d'examens ETD/FTC a eu lieu les 4 et 5 novembre. Les étudiants étaient invités à renvoyer le bulletin d'inscription (format PDF ou Word) avant le 31 octobre et à remettre les devoirs écrits aux professeurs concernés avant la session.




Session en présentiel ETD/FTC : samedi 15 octobre 2011 9h - 13h

24 étudiants, qui suivent les études de théologie à distance, sont venus assister le 15 octobre dernier à la session en présentiel de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, Moments précieux d'échange entre les professeurs et les élèves, les présentiels permettent à ces derniers de prendre connaissance du contenu des cours et d'obtenir des conseils sur la préparation des examens oraux et écrits. Les étudiants ont pu de leur côté poser des questions aux professeurs et échanger entre eux. Les 3 sessions de "présentiel" organisées au cours de l'année universitaire font partie des nouvelles dispositions de l'Institut mises en place pour mieux accompagner et encadrer les étudiants inscrits dans le cursus d'Enseignement théologique à distance.





Rentrée académique 2011-2012

Cette année, la rentrée académique de notre Institut a eu lieu le jour de la fête de saint Serge de Radonège. À la liturgie de matin, présidée par le recteur de l'Institut, Mgr Gabriel de Comane, en présence de Mgr Emmanuel, le président de l' Assemblée des évêques orthodoxes de France, et la participation des professeurs, des étudiants, mais aussi des fidèles venus pour la fête de la paroisse. Pendant la célébration liturgique, Mgr Gabriel a ordonné diacre Léonide D'Hoe pour assister le père Théophile Pelgrims en charge de la communauté orthodoxe flamande à Bruxelles. Au cours de la séance de rentrée académique, le doyen de l'Institut, l'archiprêtre Nicolas Cernokrak a présenté aux étudiants la nouvelle année 2011-2012. L'année s'annonce de façon très prometteuse. L'Institut a reçu quarantaine de nouveaux inscrits répartis sur les trois cycles : 4 en Licence sur place et 19 à distance, 6 en Master et 10 en Doctorat, qui viennent s'ajouter aux effectifs de l'année précédente d'une cinquantaine d'étudiants réguliers et de plus de 200 à distance et par correspondance en français et en russe. L'Institut continue, comme par le passé, d'enseigner les arts liturgiques et les langues anciennes et modernes (français, russe, grec). A la fin de la séance académique le doyen a délivré les diplômes de master à 3 étudiants : Dimitri De Heering, Alexey Tourlov, Goran Ilic Benke et un diplôme de maîtrise à Mme Elisabeth Heriard-Dubreuil. Pour voir l'album de photographie de la journée, cliquez ICI !



Samedi 24 septembre - journée portes ouvertes académiques de l’Institut Saint-Serge

Affiche_sepembre2011 Le samedi 24 septembre 201, l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge ouvre ses portes et accueille à partir de 10h00 les visiteurs pour leur présenter ses formations en licence, master et doctorat (LMD), ainsi que l’Enseignement théologique à distance (ETD) et la Formation théologique par correspondance (FTC). L’Institut organise hors cursus des cours de grec moderne, de russe et de slavon, d’iconographie et de chant liturgique. La journée commencera par la conférence du père Christophe Levalois "Communcation, orthodoxie, théologie". Pour télécaharger l’affiche de l’évènement (format PDF) cliquez ICI.











Contact | Aidez-nous | Mentions légales

© Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge • 93, rue de Crimée, 75 019 Paris • Tél. : 01. 42. 01. 96. 10 • Télécopie 01. 42. 08. 00. 09 • Contactez-nous